En tant qu’amoureux des chiens, nous pensons qu’il est utile d’être bien informé sur les différents problèmes de santé qui peuvent toucher nos boules de poils adorées. Les chiens ne sont malheureusement pas épargnés par les dysfonctionnements de la glande thyroïde. Les toutous concernés par l’hypothyroïdie sont même de plus en plus nombreux, sans qu’on en connaisse la raison. Pour vous aider à prendre soin de votre toutou, on vous révèle tout sur l’hypothyroïdie chez le chien.

 Que faire si votre chien souffre d’hypothyroïdie ? Quels en sont les symptômes ? Peut-on la traiter ? Vous aurez les réponses à toutes vos questions après avoir lu cet article !

Découvrez Emprunte Mon Toutou:

La plateforme qui vous permet de faire garder votre toutou ou bien de passer des moments magiques avec un toutou en toute sécurité.

Vous adorez les chiens mais ne pouvez en avoir ?
Vous partez en weekend, en vacances, vous avez besoin de quelqu’un pour sortir votre chien de temps en temps pendant la journée ?

Rejoignez plus de 300 000 membres dans toute la France !

Inscription gratuite

L’hypothyroïdie, qu’est-ce que c’est ?

L’hypothyroïdie est une maladie endocrinienne, tout comme le diabète.

Il s’agit de la maladie hormonale la plus fréquente chez le chien.

L’hypothyroïdie se définit par une production d’hormones thyroïdiennes faible, voire inexistante.

On peut distinguer plusieurs types d’hypothyroïdies :

  • l’hypothyroïdie primaire: dans ce cas, le faible niveau d’hormones thyroïdiennes résulte directement d’un dysfonctionnement de la glande thyroïde. Ce dysfonctionnement est causé par la destruction progressive de la glande thyroïde par les anticorps du chien. Ce cas est similaire à ce qu’on appelle la thyroïdite de Hashimoto pour les humains.
  • l’hypothyroïdie secondaire et tertiaire : ces hypothyroïdies sont causées par des tumeurs de la thyroïde ou par l’inhibition de la sécrétion d’hormones conséquence d’une autre pathologie.
  • L’hypothyroïdie peut également être idiopathique : dans ce cas, les cellules de la thyroïde sont progressivement remplacées par des cellules graisseuses.

Il existe également une forme congénitale qui est présente dès la naissance du chien.

L’hypothyroïdie touche de plus en plus de chien. Elle apparait généralement entre 3 et 8 ans et touche autant les mâles que les femelles.
Enfin, il faut savoir que certaines races sont prédisposées à l’hypothyroïdie comme le Golden Retriever, le Caniche, le Beagle ou encore le Shar Peï.

Quels sont les symptômes de l’hypothyroïdie ?

Les symptômes de l’hypothyroïdie sont des symptômes communs à de nombreuses autres pathologies. C’est pour cette raison que le diagnostic n’est pas toujours évident à poser.

Voici quelques-uns des symptômes qu’on peut observer et qui peuvent signifier que le chien est en hypothyroïdie :

  • une fatigue et une moins bonne résistance à l’effort;
  • une prise de poids (sans forcément que le chien mange plus) ;
  • une perte d’appétit ou un appétit plus important;
  • des troubles digestifs : vomissements, diarrhées;
  • un ralentissement du rythme cardiaque;
  • des problèmes de peau : la peau semble plus épaisse et plus pigmentée, le pelage est clairsemé.

D’autres symptômes peuvent être évocateurs d’une hypothyroïdie : par exemple, si le chien n’a plus son entrain habituel, ou encore s’il devient beaucoup plus frileux qu’avant.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sandra Lebrun (@jack_mango_yuna)

Hypothyroïdie chez le chien : comment la soigner ?

En premier lieu, il faut consulter votre vétérinaire si votre toutou présente un ou plusieurs des symptômes ci-dessous. Celui-ci procèdera à quelques examens afin de confirmer ou d’infirmer le diagnostic.
Pour cela, le vétérinaire aura recours à un dosage hormonal grâce à une prise de sang. Cela permettra de vérifier la conformité des taux d’hormones T4 et TSH. Dans certains cas, il faudra également avoir recours à l’imagerie médicale.
Enfin, il est possible, en cas de doute, que votre vétérinaire décide d’administrer le traitement au chien afin de confirmer le diagnostic. C’est ce qu’on appelle le constat thérapeutique. En effet, le traitement contre l’hypothyroïdie ne présente pas d’effet secondaire, il n’y a donc aucun risque à traiter le chien de manière préventive. Si le traitement améliore le confort de vie du chien, on en déduit qu’il souffrait bien d’hypothyroïdie.

Le traitement contre l’hypothyroidie consiste à administrer au chien des hormones de synthèse afin de rétablir l’équilibre dans son métabolisme. Le vétérinaire calcule le dosage en fonction du poids du chien, et pourra l’adapter ensuite en fonction des résultats obtenus. Ce traitement devra être donné à vie, et il suppose un contrôle et un suivi vétérinaire très régulier. Bon à savoir, le traitement peut être pris en charge par votre mutuelle si vous en avez souscrit une.

Cas particulier : l’hyperthyroïdie chez le chien

L’hyperthyroïdie est très rare chez le chien. En ce qui concerne les symptômes, les toutous en hyperthyroïdie ont plutôt tendance à maigrir et à être un peu « surexcités ». Ils présentent en général des diarrhées et des vomissements. Il faut consulter le vétérinaire très rapidement si vous soupçonnez une hyperthyroïdie chez votre chien. En effet, elle est généralement causée par une tumeur qui doit être retirée. Il s’agit d’une opération lourde et dangereuse.

Vous savez maintenant tout sur les problèmes de thyroïde qui peuvent toucher nos amis les chiens. Nous espérons que cet article vous sera utile.

Saviez-vous que les toutous pouvaient souffrir de problèmes de thyroïdes ? Connaissez-vous un toutou dans ce cas ? N’hésitez pas à réagir à notre article en commentaire !

Tout le monde devrait pouvoir bénéficier de l’affection d’un toutou !

A bientôt sur Emprunte Mon Toutou !