Quand on aime les toutous, on a naturellement envie de prendre soin d’eux et qu’ils soient en forme le plus longtemps possible. Mais, malgré toute notre bonne volonté, il peut arriver que notre toutou connaisse des problèmes de santé, comme la dysplasie par exemple. Pour vous aider à la détecter et à accompagner votre chien, on vous révèle tout sur cette maladie génétique . Comment la diagnostiquer ? Quels traitements sont possibles ? On répond à toutes vos questions !

Aujourd’hui, on vous explique tout sur  la dysplasie de la hanche chez le chien !

Découvrez Emprunte Mon Toutou:

La plateforme qui vous permet de faire garder votre toutou ou bien de passer des moments magiques avec un toutou en toute sécurité.

Vous adorez les chiens mais ne pouvez en avoir ?
Vous partez en weekend, en vacances, vous avez besoin de quelqu’un pour sortir votre chien de temps en temps pendant la journée ?

Rejoignez plus de 300 000 membres dans toute la France !

Inscription gratuite

Dysplasie de la hanche : qu’est-ce que ça signifie?

La dysplasie de la hanche est une maladie du squelette. Le mot « dysplasie » signifie anomalie du développement, et la hanche, chez le chien, est l’articulation reliant les membres postérieurs au bassin. La dysplasie consiste en une malformation progressive de la hanche. Comme l’indique le terme « progressive », la dysplasie n’est pas présente dès la naissance. Elle peut survenir tout au long de la vie. La dysplasie entraîne une inflammation ainsi que des lésions des cartilages, des ligaments et des os. Elle donne souvent lieu à de l’arthrose secondaire.

La dysplasie est une maladie génétique, et donc héréditaire. Certaines races y sont prédisposées. Il s’agit le plus souvent de races de grandes tailles comme le Berger Allemand, le Labrador ou encore le Dogue de Bordeaux. Cependant, des races de taille plus petite sont également concernées. Si la dysplasie de la hanche est une maladie génétique, tous les chiens porteurs ne la développeront pas. En effet, des facteurs extérieurs agissent sur le développement de la maladie :

  • une croissante très rapide;
  • la pratique d’une activité physique à un niveau élevé d’intensité;
  • une nourriture trop riche.

On pense souvent que la dysplasie ne touche que les chiens d’âge moyen ou avancé, mais la dysplasie peut également se manifester chez les chiots.

 

Berger Allemand, l'une des races sujettes à la dysplasie

©️ unsplash.com

 

Dysplasie de la hanche : quels symptômes ?

Il n’existe pas de symptômes spécifiques et caractéristiques de la dysplasie. On peut tout de même observer des signes révélateurs comme par exemple une démarche chaloupée, ou encore une façon de se déplacer en bougeant les membres postérieurs ensembles (comme un lapin qui bondit). Ces signes sont révélateurs de la dysplasie si vous les observez chez votre chiot.

Voici quelques signes qui doivent vous amener à consulter :

  • raideur;
  • refus de tout exercice physique;
  • difficultés à se coucher et à se relever ensuite;
  • démarche anormale;
  • boiterie des pattes arrières;
  • douleur spontanée.

 

Comment diagnostiquer et soigner la dysplasie de la hanche ?

Lorsque vous constatez que votre toutou présente des signes pouvant laisser penser à une dysplasie, n’attendez pas et amenez-le chez le vétérinaire. Il est le seul à pouvoir établir le diagnostic. Pour cela, le vétérinaire va s’appuyer sur un ensemble d’éléments : le type de chien, son régime alimentaire, son mode de vie, les symptômes observés, l’étude approfondie de la démarche et de la posture du chien, ainsi qu’un examen orthopédique et radiologique.

Un diagnostic précoce est indispensable si vous soupçonnez que votre chiot est atteint de dysplasie. En effet, dans ce cas, il est possible de traiter la dysplasie de la hanche par des interventions chirurgicales, chose qui sera impossible passé un certain âge.

Le Dogue De Bordeaux fait partie des races touchées par la dysplasie de la hanche

©️ unsplash.com

Comment traiter la dysplasie de la hanche chez le chien ?

Une fois le diagnostic de la dysplasie de la hanche établi, il faudra au chien un suivi vétérinaire régulier. Le traitement de la dysplasie est adapté au cas par cas. En général, ce traitement est assez similaire au traitement proposé en cas d’arthrose:

  • contrôle et maintien du poids de forme
  • compléments alimentaires
  • anti-inflammatoires et antalgiques
  • chondroprotecteurs
  • physiothérapie
  • adaptation de l’activité physique.

Les cures d’antalgiques et d’anti-inflammatoires ne sont pas systématiques. Si le toutou en a besoin, une consultation avec un spécialiste en chirurgie peut être intéressante pour voir si une chirurgie peut s’envisager afin de soulager davantage le chien.

Labrador sable, chien souvent atteint de dysplasie de la hanche

©️ unsplash.com

Conseils pour prévenir la dysplasie de la hanche

Afin de limiter les risques de dysplasie de la hanche chez votre chien, nous vous recommandons d’éviter à tout prix de lui faire faire trop d’exercice tant que sa croissance n’est pas terminée. Attention, la croissance peut durer plus de 12 mois, selon la taille et la race du chien. Soyez particulièrement vigilant si votre toutou appartient à une race connue pour être prédisposée à la dysplasie de la hanche. Une activité physique sollicitant fortement les articulations et comportant de nombreux sauts est totalement déconseillée tant que la croissance est en cours.

Surveillez également l’alimentation de votre toutou afin d’éviter le surpoids !

Enfin, au moindre soupçon, consultez rapidement votre vétérinaire afin de pouvoir prendre en charge la dysplasie le plus tôt possible et offrir plus de confort de vie à votre chien.

Un toutou peut vivre une vie normale avec une dysplasie de la hanche, ce n’est pas une fatalité !

À présent, vous savez tout ce qu’il faut savoir sur la dysplasie de la hanche chez le chien.

Si vous souhaitez apporter une précision ou si vous souhaitez partager votre expérience, n’hésitez pas à le faire en commentaire !

Tout le monde devrait pouvoir bénéficier de l’affection d’un toutou !

A bientôt sur Emprunte Mon Toutou !