Dans la vie d’un propriétaire de chien, il est possible d’avoir quelques difficultés à apporter tout le bonheur et le bien-être nécessaires à votre chien. Anouk Lecourt, consultante en comportement animal, nous explique comment éviter l’anxiété de séparation.

A l’état naturel, un chien ne se sépare jamais de sa meute. Ce n’est donc pas logique pour votre chien de vous voir partir sans lui. Nous sommes pourtant obligés d’aller travailler. Il faut donc lui apprendre à rester seul pour son bien. Voici 5 conseils pratiques pour éviter l’anxiété de séparation.

  • Conseil #1 : Revendiquez votre espace

Afin de lui apprendre à respecter votre espace, il faut respecter le sien. Eviter de trop le porter, de le toucher ou de solliciter son excitation lorsque ce n’est pas nécessaire. De cette manière, il sera plus logique pour lui, par exemple, de rester calmement à sa place lorsque vous vous absentez ou simplement lorsqu’il y a du monde chez vous et que votre attention n’est pas portée sur lui.

Shiba Inu

©️ pexels.com

  • Conseil #2 : Gardez vos distances

Pour éviter de créer un hyper-attachement qui motivera l’anxiété de séparation par la suite, demandez à votre chien de ne pas vous suivre en permanence. Lorsque vous êtes assis quelque part, par exemple, si votre chien a l’habitude de s’asseoir à vos pieds, demandez-lui votre espace et d’aller se coucher ailleurs afin de marquer la distance que vous souhaitez entre vous. Pareil, s’il vous suit partout dans sa maison, apprenez-lui à aller à sa place (panier) et vous laisser changer de pièce sans qu’il vous suive. Ces exercices vous aideront également à prévenir ou guérir l’anxiété de séparation qui est naturelle chez un chien.

    Découvrez Emprunte Mon Toutou:

    La plateforme qui vous permet de faire garder votre toutou ou bien de passer des moments magiques avec un toutou en toute sécurité.

    Vous adorez les chiens mais ne pouvez en avoir ?
    Vous partez en weekend, en vacances, vous avez besoin de quelqu’un pour sortir votre chien de temps en temps pendant la journée ?

    Rejoignez plus de 200 000 membres dans toute la France !

    Inscription gratuite

  • Conseil #3 : Evitez les effusions de joie

pas de regard, pas de parole, pas de contact. Vous devez l’ignorer jusqu’a ce qu’il montre un comportement calme comme s’asseoir de lui-même ou bien se coucher, ou bien simplement détourner le regard et passer à autre chose. Une fois qu’il est passé à autre chose, vous pouvez venir dans le calme le récompenser par de l’attention. De cette manière, il comprendra qu’il a ce qu’il veut lorsqu’il est calme. S’il saute sur vous, faites un pas en avant et ignorez-le, ne le touchez pas.

boxer seul

©️ pexels.com

  • Conseil #4 : Un départ sans stress

En sortant de la maison : Les au revoir doivent être brefs au risque de créer un attachement qui sera source de stress par la suite. Demandez-lui d’aller à sa place puis partez sans vous retourner.

  • Conseil #5 : Chacun à sa place

Evitez de dormir avec votre animal ou même de le faire monter sur le canapé avec vous si possible.
 Les câlins aux lits sont très agréables pour nous mais induisent une contradiction dans la tête d’un chien. 
Si ses lieux de repos et de sommeil sont les mêmes que
 voles vôtres, il pensera que sa place est la même que la vôtre si
 ce n’est au dessus dans la hiérarchie. Idem lorsque vous prenez votre repas, il doit être à sa place et non à vos pieds. Lorsqu’il mange, vous n’êtes pas à ses pieds. Il doit respecter ça avec vous également. Pour cela, évitez de lui donner autre chose que son repas pour le moment. Ne pas répondre à ses demandes dès qu’il le veut. C’est vous qui devez initier toutes les activités, jeux, câlins, etc… Vous devenez le chef !

Attention, un seul regard peut satisfaire sa demande d’attention et la renforcer ! Il vous demandera d’autant plus d’attention ensuite. Tournez le regard afin qu’il perçoive l’ignorance.

Idée reçue : L’adoption d’un autre chien ne changera pas l’anxiété de séparation car vous êtes une partie de la meute pour lui. Vous ne ferez qu’agrandir la meute.

Pour résumer, il est donc important de respecter une bonne hiérarchie avec votre animal afin qu’il perçoive votre place de leader dans la famille/meute. De cette manière, le détachement sera plus naturel pour lui.

Cas particulier : Un chiot non sevré aura tendance à recréer un attachement sur son humain car la période d’attachement ne sera pas terminée. Attention donc à la création d’anxiété de séparation par la suite !

Nous espérons que cet article vous sera utile ! N’hésitez pas à partager vos conseils et votre expérience avec nous en commentaire !

Tout le monde devrait pouvoir bénéficier de l’affection d’un toutou !

A bientôt sur Emprunte Mon Toutou !