Lorsque l’on adopte un chien, on souhaite prendre soin de lui du mieux possible. Pour vous aider à atteindre cet objectif, Emprunte Mon Toutou vous donne des conseils pour faire le bonheur de votre chien. Aujourd’hui, on vous parle de la dominance chez le chien, un sujet qui est loin de mettre tout le monde d’accord !

Depuis de nombreuses années, on qualifie certains toutous de « dominants ». Cela justifierait des problèmes de comportement et même l’utilisation de méthodes d’éducation coercitives. Aujourd’hui, de plus en plus d’éducateurs et de professionnels du milieu canin remettent en cause cette théorie. Il n’existerait en effet aucune étude scientifique établissant l’existence d’une dominance inter-spécifique (c’est à dire entre 2 individus appartenant à des espèces différentes).

Pour vous aider à y voir clair, on vous explique tout !

Découvrez Emprunte Mon Toutou:

La plateforme qui vous permet de faire garder votre toutou ou bien de passer des moments magiques avec un toutou en toute sécurité.

Vous adorez les chiens mais ne pouvez en avoir ?
Vous partez en weekend, en vacances, vous avez besoin de quelqu’un pour sortir votre chien de temps en temps pendant la journée ?

Rejoignez plus de 300 000 membres dans toute la France !

Inscription gratuite

La théorie du chien dominant

Un comportement dominant se traduirait par plusieurs choses :

  • un caractère possessif
  • une tendance à la provocation
  • un manque d’obéissance
  • de l’agressivité
  • une certaine anxiété

Ce comportement serait inné, ou selon certaines personnes, causé par le maître. En effet, cette théorie du chien dominant suppose que le maître doit se positionner en tant que leader, c’est à dire en tant que chef de meute. Il faudrait donc dominer son chien pour éviter tout problème.  Il n’est pas rare que cette croyance aille de pair avec des méthodes d’éducation brutales dans le but justement de soumettre le chien et lui montrer qui est le chef.

CHIEN COUCHÉ SUR DES COUSSINS

©️ pixabay.com

D’où vient cette théorie?

Cette croyance du chien dominant s’appuie sur le lien de parenté existant entre les chiens et les loups. Nous savons tous que les loups vivent en meute. Il existerait au sein des meutes une hiérarchie avec un mâle alpha, c’est à dire un leader qui mangerait avant les autres et s’octroierait tous les privilèges. Cette théorie découle d’une étude réalisée en Allemagne dans les années 1940 par Rudolf Shenkel. Shenkel a en effet étudié une meute de loups vivant en captivité et a observé qu’un des loups était toujours prioritaire sur le reste de la meute. Il en a conclu que ce loup était le dominant, appelé « mâle alpha » et que les autres étaient des dominés, appelés « omegas ».

Or, même si le chien possède un patrimoine génétique très proche de celui du loup, il a été domestiqué depuis des milliers d’années, ce qui a forcément modifié son comportement. De plus, en 1999, un zoologiste américain nommé David Mench, qui était à l’origine en faveur de la théorie de la dominance, est revenu sur ses propos après avoir étudié des loups en liberté. Il se serait aperçu lors de cette étude que la meute était en fait organisée autour d’un couple alpha qui était constitué par les parents et que les omegas étaient tout simplement les louveteaux. Une famille classique en somme.

chien donnant la patte à son maître

©️ pexels.com

Le chien, un animal opportuniste

Les toutous sont des opportunistes. Cela signifie qu’ils recherchent avant tout la solution la plus facile pour satisfaire leurs besoins et leurs désirs.

Dans un groupe de chien, on ne peut généralement pas constater de hiérarchie bien établie. Le plus souvent, cette hiérarchie évolue en fonction de la situation et de la ressource en question. La dominance va également évoluer en fonction de l’individu qui se trouve en face. Un chien réputé dominant peut un jour se trouver en présence de plus fort que lui. On est donc plutôt sur une dominance circonstancielle.

Comme nous l’avons dit plus haut, on ne peut pas parler de dominance inter-spécifique. Votre chien n’est donc pas en compétition avec vous pour s’approprier les ressources. Ainsi, s’il vous saute dessus lorsque vous rentrez après une longue absence, cela signifie simplement qu’il est content de vous voir. Et s’il souhaite monter sur le canapé, c’est qu’il a envie de se reposer sur un endroit moelleux et confortable. Peut-être même que vous l’avez encouragé sans vous en rendre compte par des gratouilles…Si vous aviez le choix entre vous coucher sur le sol froid et vous coucher sur un canapé avec des câlins en prime, que choisiriez-vous ? La réponse est évidente, non ?!

Le fait que la dominance ne s’applique pas à la relation homme-chien ne signifie pas qu’il n’est pas nécessaire de fixer des limites et des règles. Celles-ci sont indispensables pour que vous puissiez vivre en harmonie avec votre boule de poils et aussi pour qu’elle s’intègre bien à la vie en société. Une éducation cohérente, respectueuse, mais ferme est en effet nécessaire et rassurante pour votre compagnon à 4 pattes !

Nous espérons que cet article vous permettra de vous faire votre propre opinion sur la « dominance » chez le chien.

Et vous, est-ce que vous êtes convaincus par la théorie de la dominance ? Donnez-nous votre avis sur le sujet en commentaire !

Tout le monde devrait pouvoir bénéficier de l’affection d’un toutou !

A bientôt sur Emprunte Mon Toutou !