Le chien est le meilleur ami de l’homme, et le toutou dont il est question dans cette histoire ne fait pas exception ! Découvrez l’histoire d’Emilie, qui a réussi à vaincre le cancer grâce à son chien Mia .

La rencontre avec Mia

J’ai rencontré mon Teckel miniature, Mia, dans un refuge, il y a 5 ans. Elle faisait partie d’une portée récupérée dans une usine à chiots. Les chiots avaient 12 semaines. Je voulais en faire mon chien d’assistance pour les problèmes de santé. Depuis ma naissance, je souffre d’une forme d’arythmie cardiaque appelée tachycardie ventriculaire. Mon cœur s’emballe et, si je ne prend pas immédiatement des médicaments pour le ralentir, je perds conscience. J’ai déjà dû aller en urgence à l’hôpital pour être réanimée. Indépendamment de ça, j’ai aussi commencé à perdre l’audition à l’âge de 19 ans, et j’ai du mal à entendre les sons aigus comme le téléphone ou la sonnette.

Je voulais devenir vétérinaire, alors l’idée d’avoir un chien d’assistance me plaisait bien. J’adore les animaux ! Le but était que Mia m’alerte quand le téléphone sonne ou quand mon pouls commençait à accélérer et que je devais prendre mes médicaments.

chiot teckel

©️ pixabay.com

Mia devient chien d’assistance

Quand elle a eu 16 semaines, elle a été évaluée par une association qui éduque les chiens pour devenir chiens d’assistance. J’espérais que le lien qui noue avait tout de suite unie Lia et moi signifiait qu’elle serait apte.

Elle a été reconnue en tant que chien d’assistance juste avant son 2e anniversaire. Mia avait appris à me prévenir juste avant que mon arythmie se déclenche en faisant un horrible crissement et en sautant sur moi. Elle fouillait dans mon sac et m’amenait mes médicaments. Elle mettait sa patte sur ma jambe pour me prévenir quand le téléphone sonnait.

Une fois, nous étions dans un magasin et l’alarme à incendie s’est déclenchée. Elle a parfaitement réagi. Elle s’est allongée sur le sol et ma fixée intensément pour me faire comprendre qu’une sirène retentissait.

Découvrez Emprunte Mon Toutou:

La plateforme qui vous permet de faire garder votre toutou ou bien de passer des moments magiques avec un toutou en toute sécurité.

Vous adorez les chiens mais ne pouvez en avoir ?
Vous partez en weekend, en vacances, vous avez besoin de quelqu’un pour sortir votre chien de temps en temps pendant la journée ?

Rejoignez plus de 200 000 membres dans toute la France !

Inscription gratuite

Mia détecte un problème

Un soir, en nombre 2011, j’étais en train de travailler sur mon ordinateur quand Mia a sauté sur es genoux et s’est blottie contre mon sein gauche. Elle a fermé les yeux et s’est mise à me lécher frénétiquement. Cela m’a inquiétée car elle fait souvent ça quand j’ai un bleu ou une coupure. Je l’ai gentiment repoussée, mais elle a planté son regard dans le mien et m’a fixée intensément, comme elle a l’habitude de faire pour m’alerter sur quelque chose. Cela m’a mise mal à l’aise.

Mia semblait certaine qu’il y avait un problème à cet endroit de mon corps. Je ne pouvais rien sentir en me palpant, car mes seins ont naturellement des « bosses ». Toute la soirée Mia a essayé de venir sur mes genoux et de mettre son nez à l’endroit où elle sentait un problème. Le lendemain, je suis allée chez le médecin, la peur au ventre. J’ai demandé une échographie ou une mammographie. Je n’ai pas dit tout de suite que c’était mon chien qui m’avait alerté sur une possible anomalie. J’étais consciente que ça pouvait sembler tiré par les cheveux. Mais, quand il a refusé de me prescrire une échographie, disant que je n’avais sûrement pas de cancer du sein étant donné que j’avais seulement 2′ ans, je lui ai expliqué.

« Je sais que les chiens peuvent détecter le cancer, et mon chien est persuadé qu’il y a quelques chose qui ne va pas sur mon sein » lui ai-je affirmé. C’est là que je lui ai dit que je faisais complètement confiance à mon chien et que je ne partirai pas tant qu’il ne m’aurait pas pris rendez-vous à l’hôpital.

teckel

©️ pixabay.com

Le combat d’Emilie

Ma confiance dans les capacités de Mia s’est révélée justifiée. J’ai passé une échographie dans la semaine, et, évidemment, j’avais une tumeur. Les médecins ont fait une biopsie qui a révélé un cancer du sein au stade 2. 2 jours plus tard, on m’opérait pour enlever la tumeur. Ensuite, j’ai commencé la radiothérapie au rythme de 5 jours par semaine pendant 3 semaines. J’étais en colère. Je n’avais que 24 ans et j’avais déjà eu tellement de problème de santé.

Ma vie est devenue très compliquée. Pour devenir vétérinaire, il faut se consacrer à 100% à ses études. Or, combattant un cancer et subissant une radiothérapie intense et exténuante, je ne pouvais plus m’y consacrer assez. J’ai donc dû arrêter mes études. C’était vraiment une période difficile. Mon couple n’a pas tenu le coup et j’ai du retourner vivre chez mes parents. Mia a été à mes côtés pendant tout ce temps. Lui faire des câlins après une mauvaise nouvelle ou après une séance de radiothérapie particulièrement fatigante me remontait le moral.

Aucun des oncologues que j’ai rencontrés pendant ce calvaire n’a été sceptique sur le rôle de Mia dans la découverte de mon cancer. Ils avaient déjà entendu ce genre d’histoire. Il existe une association appelée « Medical Detection Dogs » qui éduque les chiens à sentir le cancer, et le travail de cette association est même approuvé par Cancer Research UK. Les scientifiques font des recherches pour comprendre comment les chiens détectent le cancer afin de pouvoir l’utiliser.

Heureusement pour moi, mon cancer ne s’était pas étendu. Cependant, il a fallu encore 16 mois de scanners avant que les docteurs me déclarent complètement guérie. Pendant ce temps, j’ai reconstruit ma vie. Et quoi que la vie nous réserve, je sais que le lien entre Mia et moi sera toujours incroyablement fort.

Merci à Emilie de nous avoir raconté son histoire.

Tout le monde devrait pouvoir bénéficier de l’affection d’un toutou !

A bientôt sur Emprunte Mon Toutou !