Le chien est le meilleur ami de l’homme, et le toutou dont il est question dans cette histoire ne fait pas exception ! Découvrez l’histoire de Sergio, un chien à l’instinct de garde très développé !

La rencontre

J’avais adopté mon dernier compagnon quelques mois avant cet incident. Son propriétaire, un jeune homme, était malheureusement décédé. Sergio avait été recueilli par ses parents, qui avaient déjà 5 petits chiens à eux. Mais ils estimaient qu’il serait mieux pour lui d’avoir son propre maître. Quelqu’un qui pourrait lui accorder le temps et l’attention dont il avait besoin. Ils m’ont raconté son histoire : bien qu’il n’avait pas été dressé pour la garde ni pour attaquer, il aboyait toujours lorsque quelqu’un se présentait à la porte ou au portail, comme pour signaler la présence d’un étranger. Le fait qu’il n’ait pas aboyé quand j’ai sonné les a donc étonnés. Ils y ont d’ailleurs fait allusion plusieurs fois.

Découvrez Emprunte Mon Toutou:

La plateforme qui vous permet de faire garder votre toutou ou bien de passer des moments magiques avec un toutou en toute sécurité.

Vous adorez les chiens mais ne pouvez en avoir ?
Vous partez en weekend, en vacances, vous avez besoin de quelqu’un pour sortir votre chien de temps en temps pendant la journée ?

Rejoignez plus de 200 000 membres dans toute la France !

Inscription gratuite

J’avais l’impression de deviner pourquoi, et ils ont eux aussi compris quand le chien m’a suivie jusqu’au canapé et s’est allongé à mes pieds, posant son menton soit sur mes pieds, soit sur mes genoux pendant toute la durée de ma visite. Bien qu’il soit de nature amicale, il n’avait pas l’habitude d’être aussi proche des gens qu’il venait de rencontrer, du moins pas autant. Il était moitié Doberman, moitié Labrador. Mais, avec ses oreilles et sa queue coupées, il ressemblait vraiment à un Doberman, ma race de chien préférée pour son dévouement et son amitié envers pratiquement tout le monde. Ils possèdent une nature bonne et aimante, et un grand désir de faire plaisir. Tous les chiens que j’avais eu étaient devenus mes âmes soeurs. Et, étant une femme qui vit seule, j’apprécie leur instinct de garde et de protection, sans aucune agressivité.

MON DOBERMAN M'A SAUVÉE

©️ pixabay.com

Une soirée pas comme les autres

Un soir, tard, Sergio a demandé à sortir. J’ai donc ouvert la porte d’entrée (je possède un jardin clos). Ma maison est en retrait de la rue ce qui fait que je suis à l’abri du bruit, comme j’ai pu le constater ce jour-là. Je n’avais donc aucune idée de ce qui se passait dans mon quartier d’habitude si calme et si sûr. Je suis retournée dans la cuisine et j’ai continué à couper des carottes et des pommes, ses nouvelles friandises depuis qu’il était au régime. Il avait pris du poids après que je l’ai fait stérilisé. Comme il y avait de la nourriture en perspective, « Mister Piggy-Pants » (alias Sergio) a fait ses affaires et est très vite revenu à l’intérieur pour s’asseoir patiemment et baver à mes côtés.

Soudain, j’ai entendu un grognement profond, puis un aboiement de rage et il s’est précipité par la porte ouverte . J’ai eu peur en entendant cela, je n’avais rien entendu qui expliquait ce comportement. J’ai pensé que c’était des voisins qui passaient devant chez moi avec leur chien mâle (un chien méchant), son seul ennemi. Mais il continuait à grogner et j’ai finalement compris que cela ne venait pas de dehors. Je me suis précipité au salon pour voir. Mon chien était accroupi en position d’attaque, à quelques centimètres d’un homme étrange qui était plaqué contre le mur, immobile, et qui fixait les crocs de mon chien. Ce même chien qui habituellement m’avertissait dès que quelqu’un s’approchait du portail, puis leur faisait joyeusement la fête quand maman leur ouvrait la porte.

Un intrus dans la maison

Apparemment, en mettant ses bras au-dessus de sa tête, l’homme avait fait tomber son couteau. Il était couvert de sang, tout comme sa chemise et son pantalon. Je me suis mise en colère. J’ai imaginé mon chien adoré mordant ce sale type et finissant au tribunal à cause de notre système judiciaire débile. Alors, j’ai ramassé le couteau et j’ai menacé le type avec, en lui criant de ne pas bouger d’un poil à moins qu’il ne veuille se faire arracher son (bip)…. J’ai appelé la police, je leur ai décrit la situation ainsi que l’intrus. L’opérateur m’a demandé si j’étais au courant de l’importante présence policière dans ma rue. Le projecteur d’un hélicoptère en vol stationnaire a immédiatement éclairé ma maison comme si nous étions en plein jour. J’ai regardé par la fenêtre, et j’ai vu les gyrophares bleus et rouges d’au moins une vingtaine de voitures de police.

L’opérateur m’a raconté que cette personne avait pénétré par effraction chez plusieurs de mes voisins, poignardant 3 d’entre eux de sang froid. Il était sans doute sous l’emprise de la drogue, et par conséquent très dangereux.

doberman

©️ pixabay.com

Les policiers arrivent

Je lui ai expliqué que je tenais son couteau et que mon chien le maintenait à distance. Je lui ai dit qu’il fallait envoyer quelqu’un pour l’arrêter. Mon chien  n’a pas semblé surpris quand il a vu les policiers qui eux aussi venaient juste d’entrer, armes à la main. Il a remué la queue, avant de focaliser toute son attention sur le méchant. Les policiers m’ont regardée avec un peu d’appréhension. Il m’avait entendue vociférer et m’ont trouvée avec un couteau plein de sang à la main, mais ils avaient été mis au courant de la situation par l’opérateur.

Alors, ils m’ont juste demandé si je pouvais rappeler mon chien, (mais je ne lui avait même pas demandé d’attaquer!). J’ai dit « Sergio! », il a arrêté d’aboyer et est venu près de moi, tout en restant focalisé sur l’intrus jusqu’à ce qu’il soit emmené menotté et tremblant. Ce n’est qu’à ce moment là, que Sergio s’est intéressé aux nouveaux arrivants. Je le tenais par le collier, mais il voulait leur lécher les mains, agitant sa queue pour leur dire bonjour. L’un d’eux s’est exclamé « j’adore ces chiens » et s’est accroupi pour le caresser. Il lui a fait la fête. Sergio aimait les gens. Les policiers m’ont interrogée sur le passé et l’éducation de Sergio, ainsi que sur sa nourriture préférée.

Sergio récompensé mais menacé

Quand leur sergent est arrivé, ils sont retourné à leurs affaires. Mais, quelques jours plus tard, deux d’entre eux lui ont amené un steak et du poulet. Il l’avait vraiment mérité !

Quelques semaines plus tard, j’ai eu la tristesse d’apprendre qu’un de mes voisins avait succombé à ses blessures. J’ai dû aller témoigner lors du procès de ce type. Il a d’abord fallu que j’explique pourquoi mes empreintes digitales se trouvaient sur l’arme du crime. J’ai du également défendre mon chien. L’avocat de la défense m’accusait d’avoir demandé à mon chien d’attaquer ce type alors que je n’était même pas menacée !

Je ne peux pas dire avec certitude sur ce type avait l’intention de me tuer. En revanche, je suis certaine que grâce à mon chien, il n’aurait pas réussi.

 

Merci à Salice de nous avoir raconté son histoire.

Tout le monde devrait pouvoir bénéficier de l’affection d’un toutou !

A bientôt sur Emprunte Mon Toutou !