Les chiens sont de formidables compagnons, loyaux et dévoués. Ce n’est pas pour rien qu’ils ont hérité du surnom de « meilleur ami de l’homme » !  ! Ils possèdent des capacités extraordinaires et souvent insoupçonnées ! C’est ce que vous allez voir avec l’histoire de Chaser surnommée le chien le plus intelligent du monde !

Vous avez peut-être déjà entendu dire que les Border Collies sont des chiens très intelligents ? Eh bien en voici la preuve avec Chaser, un toutou qui connaît plus de 1000 mots !

Découvrez Emprunte Mon Toutou:

La plateforme qui vous permet de faire garder votre toutou ou bien de passer des moments magiques avec un toutou en toute sécurité.

Vous adorez les chiens mais ne pouvez en avoir ?
Vous partez en weekend, en vacances, vous avez besoin de quelqu’un pour sortir votre chien de temps en temps pendant la journée ?

Rejoignez plus de 300 000 membres dans toute la France !

Inscription gratuite

Un duo complémentaire

Tout a commencé avec une balle.

« Chaser ! Voici Bleu », dit John Pilley, professeur de psychologie à la retraite.

Il répéta le nom alors que Chaser prenait la balle dans sa gueule.

Après Bleu, ce fut le tour de Bamboozle, un cheval orange en peluche, Choo Choo, un train en caoutchouc qui grince, Cendrillon, Dora, Drumstick, Ears et Elmo. La maison s’est remplie de jouets – 800 animaux, 116 balles et 26 frisbees – conservés dans de grands bacs en plastique sur le porche arrière. Chacun avait un nom différent écrit au marqueur. Ils y en avait tellement que John Pilley ne pouvait plus se souvenir de tous.

Outre les noms propres, Chaser connaît les verbes, les adverbes et les prépositions. Elle a appris que les noms communs peuvent désigner différentes choses. « Balle » peut par exemple désigner tout objet rond ou rebondissant. Et elle peut faire des déductions. Si on lui demande d’aller chercher un nouveau jouet avec un mot qu’elle n’a jamais entendu, elle saura choisir le nouveau jouet parmi une pile de jouets familiers.

M. Pilley a récemment commencé à enseigner à Chaser des ordres comportant trois éléments de grammaire, allant du simple « prends la balle » à « amène la balle jusqu’au frisbee ». Ce qui enthousiasme le plus M. Pilley en tant que scientifique, c’est que Chaser comprenne le concept selon lequel les mots jouent les uns avec les autres et qu’un même mot puisse dans une phrase avoir un sens différent.

« Nous voulons continuer jusqu’à avoir quatre, cinq éléments de grammaire. Cela a déjà été fait avec les dauphins et les chimpanzés, mais personne ne l’a fait avec les chiens », a-t-il déclaré.

Selon M. Pilley, l’imitation requiert de l’imagination : quelque chose dans la tête de Chaser visualiserait ce qu’elle doit faire.

Les Border Collies, des chiens réputés pour leur intelligence

Bien avant que John Pilley n’ait Chaser, il était déjà intrigué par les Border Collies.

En effet, les chiens de cette race semblent avoir la capacité instinctive de suivre des ordres complexes tout en gardant le bétail. Mais ils sont aussi capable de le déplacer sur de grandes distances sans surveillance.

« On n’élève pas des Border Collies pour leur apparence. On les élève pour ce qu’ils ont dans la tête », a déclaré Wayne West, l’éleveur de Chaser.

C’est la femme de John, Sally, qui a décidé d’adopter un nouveau chien. Cela faisait presque dix ans qu’ils avaient perdu Yasha, un border collie croisé berger allemand. Le moment semblait venu de prendre un autre chien. À l’origine, John et Sally Pilley ont adopté Chaser comme animal de compagnie. Mais Chaser est devenue une expérience pour John, qui a commencé à explorer l’apprentissage des animaux en apprenant des mots à Chaser.

Les Border Collies sont des chiens de berger, élevés depuis des centaines d’années pour travailler avec les moutons, explique M. Pilley.  Grâce à l’élevage sélectif, les Border Collies ont progressivement commencé à prêter plus d’attention aux mots eux-mêmes.

Le pouvoir du jeu

Le jeu a été un outil puissant pour apprendre à Chaser de nouveaux mots.

« Pour qu’elle écoute les mots, il faut qu’ils aient de la valeur », dit M.Pilley. « Quand nous jouons avec elle,  elle s’amuse, et donc cet objet prend de la valeur à ses yeux… elle a également besoin que nous soyons impliqués. »

John Pilley n’avait Chaser que depuis quelques semaines lorsqu’il lut dans la revue « Science » un article sur un border collie en Allemagne qui connaissait plus de 200 mots. Cette étude suggérait qu’une compétence linguistique que l’on pensait auparavant uniquement présente chez les enfants humains pouvait également l’être chez une autre espèce.

John Pilley décida alors de se fixer un objectif : apprendre à Chaser mille mots et peut-être même écrire lui aussi un article.

Dans son livre, « Chaser : Unlocking the Genius of the Dog Who Knows a Thousand Words », John Pilley revient sur ses premières années de dressage. Il a travaillé avec Chaser au moins cinq heures par jour pendant trois ans, en enrichissant progressivement son vocabulaire.

John Pilley a exploité l’instinct de troupeau de Chaser. Chaque jouet était présenté comme s’il faisait partie d’un troupeau. Aller chercher et trouver des objets dans toute la maison aidait Chaser à mémoriser les mots. Le nom de chaque jouet était prononcé jusqu’à 40 fois au cours d’un exercice. Et chaque exercice était répété 20 fois au cours d’une journée.

Chaser était ensuite re-testée une fois par mois pour voir si elle avait retenu. Et dans 90% des cas, elle ne faisait pas d’erreur.

Mieux comprendre l’intelligence canine

Les recherches de John Pilley ont été publiées en décembre 2010. En une semaine, la nouvelle s’était répandue dans 46 pays. Chaser a été surnommée l' »Einstein canin » ou encore le « chien le plus intelligent du monde ».

Les experts en intelligence animale ont également prêté attention à Chaser. Brian Hare, anthropologue de l’évolution à l’université Duke a qualifié Chaser de « chien le plus important sur le plan scientifique depuis plus d’un siècle ».

« Il y a beaucoup d’animaux qui ont été entraînés à comprendre des centaines de mots… mais ce qui est intéressant, c’est la façon dont elle les a appris . Chaser a appris par raisonnement déductif », a déclaré M. Hare.

Les travaux de M.Pilley, ainsi que ceux d’autres chercheurs, ont permis une grande avancée dans le domaine de la cognition canine.

« Personne ne s’attendait à ce que, parmi toutes les espèces existantes, ce soient les chiens qui montrent la capacité d’apprendre des étiquettes pour les objets comme nous le faisons », a déclaré M. Hare.

John Pilley dit souvent que Chaser a l’intelligence d’un enfant humain et la concentration intense d’un border collie. C’est une combinaison puissante, mais il pense que tous les chiens ont la capacité d’apprendre comme Chaser avec le bon dosage de louanges, de jeux et, bien sûr, de patience.

Retrouvez l’histoire de John Pilley et de Chaser en intégralité et en version originale ici

Que pensez-vous de cette histoire ? Pensez-vous que tous les chiens sont capables d’apprendre autant de mots que Chaser ?  N’hésitez pas à partager vos impressions avec nous en commentaire !

Tout le monde devrait pouvoir bénéficier de l’affection d’un toutou !

A bientôt sur Emprunte Mon Toutou !