Le chien est le meilleur ami de l’homme, et le toutou dont il est question dans cette histoire ne fait pas exception ! Découvrez comment Dusty, alias Danger, a complètement changé la vie de Timothy !

A cette époque, je pratiquais la course à pied pour garder la ligne.

Et ces derniers temps je courais aussi pour me défouler. J’étais fiancé et mon couple battait sérieusement de l’aile.

Ce jour-là, je n’avais absolument pas prévu d’adopter un chien. J’étais parti courir, il faisait chaud et je mourais de soif. Je me suis donc arrêté dans un refuge pour demander de l’eau car c’était sur mon parcours.

La rencontre

Le refuge était surpeuplé avec un taux de mortalité élevé d’après ce que les bénévoles m’ont dit. Il m’ont présenté un chien en me disant que si personne ne l’adoptait, c’était fini pour lui.

Mais j’ai remarqué un autre chien qui me regardait fixement en remuant la queue. Il avait un œil bleu et un œil marron.

« Il est moitié husky, moitié berger australien »  dit une bénévole.

Fatigué par ma course et par la chaleur du Texas, j’ai pris un verre d’eau et je me suis assis sous un arbre avec le chien. Il était amical mais il ne m’obéissait pas du tout . J’ai dit « Assis », il m’a léché le visage. J’ai dit « Viens » et il est parti. Quelques instants plus tard, il s’est couché à côté de moi et a mis son nez contre mon genou. J’ai pensé qu’il serait peut être un bon partenaire de course.

Comme je suis professeur, je me déplace souvent. J’ai peu de temps et d’argent pour un animal de compagnie. Mais, par curiosité, j’ai quand même jeté un œil au dossier du chien. Il avait été abandonné par une vieille dame sous prétexte qu’il la suivait partout dans la maison…

Découvrez Emprunte Mon Toutou:

La plateforme qui vous permet de faire garder votre toutou ou bien de passer des moments magiques avec un toutou en toute sécurité.

Vous adorez les chiens mais ne pouvez en avoir ?
Vous partez en weekend, en vacances, vous avez besoin de quelqu’un pour sortir votre chien de temps en temps pendant la journée ?

Rejoignez plus de 200 000 membres dans toute la France !

Inscription gratuite

La décision qui change tout

Au moins il n’était pas dangereux !  J’ai mis une option sur Dusty jusqu’au lendemain tandis que je réfléchissais aux dégâts qu’il pourrait causer dans ma vie. Il faudrait payer une caution pour l’appartement, acheter des jouets à mâcher, le nourrir, le faire vacciner…

De plus, j’étais en déplacement 2 fois par semaine, il me faudrait donc une personne pour le garder ces jours-là. Une personne de confiance à qui je pourrais confier la clé de mon appartement. J’ai de nouveau pensé qu’il pourrait courir avec moi.

Le lendemain est arrivé. J’avais des choses importantes à faire, comme faire les courses par exemple.

Je suis allé à l’épicerie. Elle se trouvait à moins d’un kilomètre du refuge, alors je me suis promis de passer dire au revoir au chien. Il trouverait une famille.

Quand je suis arrivé, il était couché en boule sur un lit de camp en caoutchouc. Il dormait et tremblait en rêvant. Mais il s’est vite réveillé et m’a regardé avec son œil bleu et son œil marron.

 » Je vais te sortir de là » lui ai-je dit.

berger australien aux yeux vairons

©️ unplash.com

La vie à deux

J’ai vite découvert qu’il n’était pas un grand coureur. Il s’arrêtait toutes les 3 secondes pour manger les oiseaux morts ou les détritus. Ce qu’il préférait, c’était les croûtes de pizza.

Il semblait n’avoir peur de rien, alors j’ai commencé à l’appeler Danger.

Quelques jours plus tard, j’ai déjeuné avec mon ami Jon. Il avait eu une semaine éprouvante. Jon venait d’acheter une maison, sa femme était enceinte, et leur chien était gravement malade. Il avait mangé une balle de tennis qui était maintenant coincée dans son estomac. L’opération pour le sauver allait couter une petite fortune.

C’était la 1ère fois que je laissais mon chien seul, et mon imagination a commencé à s’emballer. J’ai donc décidé de mettre de l’argent de côté pour les urgences canines : les médicaments, les opérations et toute autre tragédie imprévue. Je plaisantais en disant que je plaçais de l’argent pour ses études.

Le meilleur ami de l’homme

Cet hiver-là, ma fiancée  m’a invité dans sa maison de famille près de Houston.

Sa mère a exigé que nous enfermions le chien dans une pièce au sol inconfortable en carrelage blanc. Nous avons donc trouvé toutes les excuses possibles pour l’emmener plusieurs fois par jour dans le seul parc pour chien du coin.

Le matin de Noel, nous nous sommes éclipsés au parc, et Danger a joué avec un berger allemand plus âgé et qui boitait. Il appartenait à un vieux monsieur russe.

 » Chaque Noël, Sasha et moi venons ici » a-t-il dit. « C’est ma meilleure amie. En fait, c’est ma seule véritable amie. »

J’ai compris exactement ce qu’il voulait dire.

Quand nous sommes rentrés à Austin,  j’ai acheté un lit. Depuis mes 13 ans, je n’avais dormi que sur un futon posé à même le sol. J’ai choisi un lit très bas, pour que mon chien puisse y monter facilement, même lorsqu’il serait aussi vieux que Sasha. C’était une compensation pour le carrelage froid sur lequel il avait dû dormir.

L’hiver suivant, ma fiancée m’a annoncé qu’elle attendait un enfant d’un autre homme.

Quand je l’ai appris, j’ai eu envie de me soûler et de frapper les murs. Mais mon chien, lui, voulait aller jouer dehors. Alors c’est ce que nous avons fait.

Nous nous sommes blottis l’un contre l’autre devant la télévision, et Danger léchait les larmes qui coulait sur mon visage. C’est grâce à lui que j’ai tenu le coup.

Nouveau départ

Le lendemain j’ai appelé Jon pour lui demander les coordonnées de son agent immobilier. Il était temps de trouver une vraie maison dans un meilleur quartier, pour Danger.

Je n’avais jamais aimé l’idée d’acheter une maison. J’ai vite vu que les banques, elles non plus, n’aimaient pas l’idée que j’achète une maison. Mais j’avais assez d’économies pour acheter un petit appartement. Je voulais juste un endroit tranquille avec des grandes fenêtres pour que Danger puisse voir à l’extérieur quand je n’étais pas là.

Notre agent immobilier a trouvé exactement ce que j’avais demandé, avec en plus un parc pour chiens à côté. Et j’ai enfin acheté un canapé. Je l’ai choisi très bas, afin que Danger et moi puissions regarder la télé ensemble, confortablement installés.

A présent,  je ne peux plus courir comme avant. J’ai pris du poids. Je mange de la pizza tous les vendredis soir en regardant la télé avec mon chien. J’appelle ça notre « soirée cinema ». Mon chien se régale avec les croûtes de ma pizza.

Il ne voit jamais le film en entier. Danger s’endort toujours le nez contre mon genou. Il tremble en rêvant et quand il est temps d’aller se coucher, je l’appelle  « Dusty, viens ». Et il vient. J’ai finalement compris qu’il ne vient que lorsque j’utilise son vrai nom !

Merci à Timothy Brown de nous avoir raconté son émouvante histoire .

Que pensez-vous de cette histoire ? Est-ce que votre chien a changé des choses dans votre vie? Dites-nous en commentaire !

Tout le monde devrait pouvoir bénéficier de l’affection d’un toutou !

A bientôt sur Emprunte Mon Toutou !