C’est officiel, le premier chien détecteur de Covid vient de prendre ses fonctions le 26 juillet dernier. Il s’agit d’une femelle Golden Retriever âgée de 2 ans qui répond au nom de Pokaa. Le rôle de Pokaa : tester les résidents d’un Ehpad de manière douce et non invasive afin de mieux détecter les asymptomatiques et ainsi éviter la propagation du virus dans l’établissement. 

Nous allons tout vous dire sur ce toutou exceptionnel, formé par la formidable association Handi’Chiens.

Découvrez Emprunte Mon Toutou:

La plateforme qui vous permet de faire garder votre toutou ou bien de passer des moments magiques avec un toutou en toute sécurité.

Vous adorez les chiens mais ne pouvez en avoir ?
Vous partez en weekend, en vacances, vous avez besoin de quelqu’un pour sortir votre chien de temps en temps pendant la journée ?

Rejoignez plus de 300 000 membres dans toute la France !

Inscription gratuite

Des chiens pour détecter la Covid ?

Nous vous en avions déjà parlé, depuis l’année dernière et le début de la pandémie, des chiens sont formés à la détection du coronavirus dans plusieurs pays d’Europe. En France, c’est le Professeur Grandjean, de l’École Nationale Vétérinaire de Maison Alfort qui était à la tête de cette étude, nommée « Nosais ». Les résultats de cette étude étant plutôt concluants, l’association Handi’Chiens y a vu une possibilité d’ajouter une corde de plus à l’arc déjà bien garni de leurs toutous !

C’est ainsi que Pokaa, et d’autres toutous d’assistance sont allés à l’École Nationale Vétérinaire en compagnie de leur éducateur pour être formés à la détection de la Covid 19 par les équipes de Nosaïs. Leur formation a duré 4 semaines. Durant ces 4 semaines, ils ont été entraînés suivant une méthode bien précise, créée par l’Ecole Vétérinaire en respectant le protocole fixé par le Professeur Grandjean. Si la formation est déterminante pour l’efficacité du toutou, elle n’est pas seule responsable de la réussite ou non de l’opération. Le choix du toutou est également important. Celui-ci doit être volontaire et avoir envie de travailler. Il doit également avoir un excellent flair. Les chiens au museau aplati, par exemple ne peuvent pas être utilisés pour des missions de détection.

Pokaa a terminé sa formation et est aujourd’hui opérationnelle. Elle a commencé son nouveau « travail » à l’Ehpad de Kunheim le 26 juillet dernier.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par HANDI’CHIENS (@handichiens)

Une alternative fiable au test PCR

Le directeur de l’Ehpad de Kunheim, en Alsace, a choisi d’utiliser un chien pour détecter le virus car selon lui c’est beaucoup moins invasif et traumatisant pour ses résidents qu’un test PCR. En effet, le test PCR est parfois mal vécu par les personnes âgées de l’Ehpad, en particulier les patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

L’établissement a déploré de nombreux décès en raison de la pandémie l’année dernière, par conséquent, des protocoles stricts ont été mis en place afin d’éviter une nouvelle propagation du virus. Ces protocoles ont néanmoins des conséquences assez lourdes sur le quotidien des résidents et celui du personnel. L’Ehpad fonctionne déjà avec d’autres chiens, par conséquent, il n’est pas étonnant qu’ils aient été séduits par la perspective de faire tester les patients par un toutou. Et, si Pokaa a été choisie pour son attrait pour le travail olfactif, elle possède également de grandes qualités comportementales.

Au niveau de l’efficacité, Pokaa s’en sort merveilleusement bien. En effet, on lui prête un taux de fiabilité de l’ordre de 95%. Et selon son éducatrice, elle ne se trompe jamais lorsqu’elle signale une personne positive. Pour comparer, l’efficacité du test PCR est aux alentours de 80%.

Comment se passe la détection ?

Les résidents de l’Ehpad peuvent être testés par Pokaa sur la base du volontariat.

La procédure est très simple, et reproduit ce qui a été fait pour l’étude Nosais. Les chiens détectent le virus grâce à la sueur.

On passe un coton pendant 1 minute sous les aisselles de la personne à tester. On enferme ensuite ce coton dans une boîte métallique avec une partie grillagée. Ensuite, Pokaa va sentir cet échantillon afin de détecter l’éventuelle présence du virus. Si l’échantillon est positif, elle s’assoit et attend. Dans le cas contraire, elle ne fait rien. Elle est ensuite récompensée.

Le test est donc très simple et non invasif. De plus, les risques de contamination sont nuls.

Pour maintenir ses capacités, Pokaa doit s’entraîner au moins tous les 15 jours. On lui fait renifler un échantillon positif au coronavirus afin qu’elle continue à reconnaître l’odeur. C’est simple, et rapide.

Tout comme Pokaa, 2 autres chiens prendront prochainement leurs fonctions, l’un près de Saint Brieuc et l’autre dans la région d’Alençon.

A présent que vous en savez plus sur la détection de la Covid-19 par les chiens, que pensez-vous de cette initiative ? Pensez-vous que cela peut permettre de contrôler la propagation du virus?

N’hésitez pas à nous donner votre point de vue en commentaire !

Tout le monde devrait pouvoir bénéficier de l’affection d’un toutou !

A bientôt sur Emprunte Mon Toutou !