Le chien est le meilleur ami de l’homme, et le toutou dont il est question dans cette histoire ne fait pas exception ! Découvrez comment un chien peut aider Cupidon à accomplir sa mission !

On peut en savoir beaucoup sur un homme par la façon dont il traite ses chiens. Mon ex-mari avait banni Tilly, notre croisé Labrador de notre lit (alors que notre autre chien avait le droit d’y aller ) parce qu’elle me témoignait plus d’affection, du moins c’est ce que je supposais. En agissant de la sorte, il nous punissait tous les deux.

Après notre divorce, j’ai recommencé à fréquenter des hommes, mais avec prudence. J’aimais vivre dans un petit appartement avec juste assez de place pour moi et mes chiens, Tilly et Chance, un croisé Berger Australien. Leur compagnie était presque suffisante pour que je ne souffre pas de la solitude…Presque.

La rencontre

Mon premier rendez-vous avec Steve a eu lieu dans une librairie-café à Boulder, dans le Colorado. Il était arrivé tôt et s’était installé à une table avec une tasse de café noir à moitié vide et trois journaux. Sa barbe était bien taillée, son sourire authentique.

Découvrez Emprunte Mon Toutou:

La plateforme qui vous permet de faire garder votre toutou ou bien de passer des moments magiques avec un toutou en toute sécurité.

Vous adorez les chiens mais ne pouvez en avoir ?
Vous partez en weekend, en vacances, vous avez besoin de quelqu’un pour sortir votre chien de temps en temps pendant la journée ?

Rejoignez plus de 200 000 membres dans toute la France !

Inscription gratuite

En bavardant, j’ai appris que bien qu’il ait 52 ans, il n’avait jamais été marié. Son âge n’était pas un problème ( j’avais 45 ans ), mais son statut de célibataire endurci semblait être un drapeau rouge. J’étais sortie une fois avec un homme qui rompait avec toutes ses compagnes au bout de 2 ans. Je m’étais dit que les choses seraient différentes avec moi…Ce ne fut pas le cas. J’ai donc appris à prêter attention aux signaux d’alarme.

Steve avait un chien, Molly, et un chat, Flora. Il les avait adoptées dans l’association où je faisais du bénévolat. J’étais ravie qu’il soit un amoureux des animaux, mais j’avais peur que trois chiens cela fasse un peu beaucoup ! J’avais également peur que mes chiens puissent attaquer son chat. Ce n’était que notre premier rendez-vous et c’était certainement trop tôt pour penser à de telles choses. Mais, j’ai le don pour flairer tous les problèmes potentiels et m’en inquiéter.

Au bout d’une heure, Steve et moi sommes allés déjeuner dans un restaurant. Nous avons tellement apprécié d’être ensemble que nous avons également dîné ensemble ce soir-là, puis nous nous sommes séparés à contrecœur.

couple enlacé promenant un Berger Allemand

©️ pexels.com

Un prince charmant

Quelques jours plus tard, j’ai eu un problème avec ma voiture en me rendant à notre 2e rendez-vous. Je me suis arrêtée, et j’ai découvert que mon pneu était complètement à plat. J’ai donc appelé Steve sur le bord de la route pour lui faire savoir que j’allais être en retard.

« Je vais venir te chercher », a-t-il dit.

Quelques instants plus tard, Steve est arrivé dans une Subaru blanche. Pour moi, il aurait tout aussi bien pu être sur un cheval blanc!

La semaine suivante, nous avons promené nos chiens autour d’un lac afin qu’ils fassent connaissance. C’était en octobre et je n’avais pas apporté d’eau pour eux. La promenade ne devait pas être longue, et je ne pensais pas qu’il ferait chaud. Mais il faisait un temps magnifique et une chaleur inhabituelle à cette période de l’année.

Lorsque nous avons fait une pause pour reprendre notre souffle, Steve s’est mis à genoux. Je me doutais que ce n’était pas pour faire sa demande. Je l’aimais bien aussi, mais n’était-ce pas un peu tôt ?

J’avais raison, il a simplement versé de l’eau d’une bouteille dans sa main et l’a offerte à mes chiens, qui l’ont bu avidement. À ce moment-là, j’ai commencé à tomber amoureuse de lui.

Quelques ombres au tableau

Comme dans toute relation, il y a eu des disputes.

Nous avons eu notre première dispute sérieuse quand Steve a suggéré d’amener sa chienne, Molly, dans mon appartement pour le réveillon du Nouvel An, car il ne voulait pas la laisser seule.

« Chance pourrait l’attaquer », ai-je dit. « Elle va vouloir protéger son territoire. »

« On gardera un oeil sur eux », a dit Steve.

Il ne savait pas que Chance pouvait être agressive. Pourquoi Molly ne pouvait-elle pas rester à la maison pendant quelques heures ? Je pensais que je voulais un amoureux des animaux, mais maintenant je me demandais s’il n’aimait pas trop Molly. J’ai découvert que je pouvais être jalouse d’un chien.

Nous avons campé sur nos positions, j’étais de plus en plus en colère.

Le lendemain soir, en rentrant chez moi j’ai trouvé un bouquet de roses rouges que Steve avait laissé devant ma porte. J’avais travaillé exceptionnellement tard et les fleurs avaient gelé dans le froid. Et juste comme ça, la dispute était terminée.

Le soir du Nouvel An, Molly est venue, et la soirée s’est écoulée sans incident.

couple promenant un chien

©️ pexels.com

L’intervention de Tilly

Nous avons continué à nous fréquenter, bien qu’aucun de nous n’ait évoqué l’avenir. Je n’étais pas sûre qu’il était le bon pour moi. Je pense qu’il n’était pas sûr, lui non plus. Peut-être que nous étions tous les deux trop attachés à notre indépendance durement acquise pour envisager de fusionner nos vies. Quelle importance cela a-t-il de toute façon si vous n’envisagez pas d’avoir des enfants ?

J’avais l’habitude d’amener mes chiens chez un vétérinaire à 30 minutes de là, alors Steve m’a recommandé d’aller chez le sien, car il était tout près. Certaines femmes empruntent les vêtements de leur petit ami, moi, j’ai commencé à partager un vétérinaire.

Quand Chance s’est cassé une dent, nous avons consulté le vétérinaire en question pour voir si la dent devait être extraite. Pendant que j’étais là-bas, j’ai mentionné une excroissance sur la jambe de Tilly qui était apparue récemment.

La dent n’avait rien d’inquiétant, a dit le médecin. Mais lorsqu’il a regardé la jambe de Tilly, l’inquiétude a assombri son visage. « Je n’aime pas ça », a-t-il dit. Il a extrait des cellules de la masse, et après les avoir examinées au microscope, il a dit qu’il voulait l’enlever et nous avons programmé l’opération.

Après l’ablation de la grosseur, le médecin m’a dit de garder Tilly tranquille pendant six semaines. Comme je vivais dans un petit appartement, je sortais les chiens pas moins de quatre fois par jour et je craignais que Tilly, en montant constamment les escaliers jusqu’au deuxième étage, ne rouvre la plaie. Rien que d’y penser, mon angoisse commençait à monter.

« Restez chez moi pendant sa convalescence », dit Steve.

Il était trop tôt dans notre relation pour que nous emménagions ensemble. D’ailleurs, je n’étais pas sûr que nous le ferions un jour. J’avais été un peu « traumatisée » par le divorce. Et lui n’avait pas trouvé le bon partenaire en trois décennies de fréquentations. Nous n’aurions peut-être jamais décidé seuls de faire ce genre d’essai.

Mais il ne s’agissait pas de nous, c’était pour Tilly. Et ce n’était que pour six semaines.

Une évidence

Dès que Chance a vu le chat de Steve, ses yeux se sont fixés sur elle comme sur une proie. Steve a attrapé le collier de Chance et l’a retenue. Heureusement, Flora n’a jamais couru, ce qui aurait attisé l’instinct de chasse de Chance. Elle a continué à la fixer. C’était sa maison, Chance n’était qu’un simple invité. Si elle avait essayé de l’attaquer, on ne sait pas qui des deux aurait gagné.

Peu à peu, les trois chiens ont formé une meute qui a fini par respecter l’espace de Flora.

Steve et moi avons formé une bonne équipe pour prendre soin de Tilly. Nous gardions son bandage au sec pendant qu’elle faisait ses besoins dans la neige, et nous nous assurions qu’elle ne bougeait pas trop. Nous avons aussi fait de bons colocataires.

Six semaines plus tard, le vétérinaire a retiré les points de suture de Tilly. De retour chez Steve, j’ai fait ma valise et je suis rentrée chez moi avec mes chiens.

Mais ce qui avait été auparavant un cocon semblait maintenant bien vide.

Le lendemain matin, j’ai appelé Steve. « C’était bizarre de passer la nuit sans toi », lui ai-je dit.

« Vous nous avez manqué aussi », m’a-t-il dit.

Je me suis réinstallée chez lui le jour même. Un an plus tard, à ma grande surprise et pour mon plus grand plaisir, cet éternel célibataire a sorti une petite boîte avec une bague et m’a demandé de l’épouser. Il ne s’est pas mis à genoux, et je n’avais pas besoin de ça.

Il ne se mettait à genoux que pour donner de l’eau aux chiens qui nous ont réunis.

Merci à R.L. Maizes de nous avoir raconté sa magnifique histoire .

Que pensez-vous de cette histoire ? Est-ce que vous avez vécu quelques chose de similaire ? Dites-nous en commentaire !

Tout le monde devrait pouvoir bénéficier de l’affection d’un toutou !

A bientôt sur Emprunte Mon Toutou !